L’importance de souscrire à une assurance pour son animal de compagnie

Actuellement, des millions d’animaux de compagnie partagent leur vie avec les Français chaque jour. Cependant, les chiens, chats, lapins, furets, etc. peuvent nécessiter des soins plus ou moins coûteux. Bien qu’elle ne soit obligatoire, la souscription à une assurance pour vos animaux vous serait fortement avantageuse sur bien des points.

Pourquoi assurer son animal de compagnie ?

Les assurances santé ont été créées pour rendre les soins accessibles à tous. Ainsi en est aussi pour l’assurance des animaux de compagnie.

Tout le monde désire que son animal grandisse en santé. Par contre, s’il n’a pas accès aux soins, il risque de ne pas y parvenir. Afin de garantir sa protection, l’assurance santé, chien et chat, peut prendre en charge le financement des frais trop onéreux chez le vétérinaire.

Pour nos compagnons canins et félins, on estime des frais annuels allant de 100 à 300 euros en moyenne. Le coût de l’assurance annuel est dans les environs de 240 euros pour les chats et de 300 euros pour les chiens. Le budget ainsi que la santé de l’animal sont donc préservés.

Vous n’avez pas besoin d’attendre que votre animal soit malade ou déclaré malade pour qu’on le souscrive à une assurance santé. En fonction de l’âge, la race et de ses antécédents, l’animal pourra oui ou non bénéficier d’une assurance.

Par ailleurs, pour connaître si votre chat ou chien remplit les conditions d’un tel contrat, et pour estimer les coûts relatifs, il vous est donné la possibilité de vous tourner vers des comparateurs en ligne. Avec leur rapidité, leur simplicité et leur efficacité, vous trouverez à coup sûr la meilleure offre de contrat pour votre animal, lui assurant les meilleures conditions de vie.

Comment choisir l’assurance adéquate ?

Les compagnies d’assurance sont de plus en plus nombreuses, et il existe de nombreux devis et tarifs différents selon l’animal et le budget que vous souhaitez y consacrer. En plus de comparer les montants des cotisations, il convient de souligner certains points.

D’abord, les conditions d’adhésion, la plupart des compagnies d’assurances exigent que l’animal soit âgé de plus d’un an, mineur et ne présentant aucune pathologie spécifique. Il doit donc être en bonne santé.

Ensuite, il y a les conditions de résiliation. En règle générale, vous devez attendre la date de fin du contrat. Méfiez-vous cependant des périodes d’engagement (souvent de deux ans) pendant lesquelles la résiliation est interdite.

Faites également attention au délai de carence. C’est la période pendant laquelle le propriétaire paie ses cotisations, mais l’assuré ne peut prétendre à aucune prise en charge.

Des facteurs tels que les franchises, les taux et les plafonds de remboursement annuel, auront un impact significatif sur la couverture fournie par l’assurance. Certains peuvent parfois proposer un remboursement en totalité, mais avec un plafond très faible, ou encore une garantie de tous les frais vétérinaires, peu importe la nature, mais avec une franchise appliquée à chacun.

En dernier point, prenez en compte les soins couverts et exclus. Les compagnies d’assurance proposent souvent une couverture pour tout type de soins (préventif, curatif et palliatif).